L’été

[Urros de Liencres, Cantabrie
– Madrid]

L’été
est un sentier
qui passe au bord du ravin,
transparence de l’eau entre îlots
disséminés, pierres de l’éclair
et grottes qui font le lien entre la plage
et l’horizon.

En rentrant au pays
il y en a qui ramènent la mer pour d’autres
dans le regard
gouttes de sable dans les pousses du rêve.

L’été est un jeune homme au yeux clairs,
un lundi soir de février
dans un bar de la capitale.

Publié dans le recueil De los ríos oscuros, 2010.

Traduit par Juan Asís Palau